Samedi, dans le cadre de la journée contre le spécisme, l'association bordelaise ACTA a organisé une mise en scène qui a interpellé passants et médias.

acta_11

De la viande humaine en plein centre-ville de Bordeaux !

Pendant 2 heures, une militante antispéciste et végétarienne ensanglantée était allongée dans une barquette.
Le plus dur pour elle, ce n'était pas la chaleur, ni d'être en maillot dans la rue : "Quand les gens me plaignaient, je me retenais de crier que ce n'est pas moi qui souffre, mais les animaux qu'on tue par millions pour les manger !!!"

Cette barquette de viande humaine invite le public à s’imaginer à la place des animaux tués pour leur viande. Le but de la manifestation est de montrer que tous les animaux sont faits de chair et de sang, que tous ressentent la souffrance et la peur et que manger de la viande n’est rien d’autre que de tuer et de manger du cadavre.

Environ 1000 tracts ont été distribués, ce qui donne une idée du nombre de personnes qui ont assisté à la scène et pour qui cela a été l'occasion de découvrir le vrai visage de la viande et qu'il est possible d'agir concrètement par le biais du végétarisme. Le public pouvait également visionner des films montrant les conditions de vie et de mort dans les élevages et les abattoirs en France, en complément des panneaux d'information et de la documentation mise à disposition.

Plus de photos :

http://egalite.animale.free.fr/photos_barquette.html

Vidéos :

http://egalite.animale.free.fr/video_barquette.html

Revue de presse de l’action (mais les législatives nous ont un peu remisé à l'écart) :

Notre action a été annoncée la veille dans le journal «Bordeaux 7 »

Passages tv

http://aquitaine.france3.fr/videojt/ (19/20 du samedi 9 juin, 11min46)

http://www.tv7bordeaux.fr/ (journal du lundi 11 juin, après les reportages sur les législatives, à la 15e minute environ)

Presse écrite :
Sud-Ouest (pas encore publié à cause des législatives ?)

En plus d’un photographe de l’AFP, il y a eu des passages sur les radios : France bleu Gironde, Sud radio, Wit FM. A noter que France bleu Gironde a conclu qu’il fallait donc manger des poissons. Evidemment, ce n’est pas le message que nous souhaitons passer, puisque nous sommes contre l’exploitation et le meurtre de tous les animaux, et

Presse écrite :
Sud-Ouest (pas encore publié à cause des législatives ?)

En plus d’un photographe de l’AFP, il y a eu des passages sur les radios : France bleu Gironde, Sud radio, Wit FM. A noter que France bleu Gironde a conclu qu’il fallait donc manger des poissons. Evidemment, ce n’est pas le message que nous souhaitons passer, puisque nous sommes contre l’exploitation et le meurtre de tous les animaux, et

http://egalite.animale.free.fr/archives-edito.html#pesco